Le blog des gamers

Test

Test Halo Reach, l’épisode ultime

Dernier épisode de la mythique série de Bungie, Halo Reach s’annonce donc comme un des très grands jeux de cette fin d’année 2010. Le personnage que l’on incarne ce nomme noble 6 (en rapport avec l’équipe noble, notre équipe). Cet ultime volet ce déroule un peu avant les évènements du premier épisode sur une planète qui se nomme Reach. Planète où régné paix et tranquillité sans aucun Covenante jusqu’au jour où une unité alliée ne répond plus. Nous somme donc envoyé pour voir ce qu’il ce passe est là, on découvre les cadavres de l’unité. Puis en avancent on découvre une horde Covenante tous plus lait les uns que les autres.

Le scénario de ce Reach est, de très loin, le meilleur de cette série. C’est entre autre grâce à de superbe cinématique et une montée en puissance de l’invasion. En plus la fin de cet ultime volet est tous simplement génial, digne de grand filme Hollywoodien. Petit à petit, on découvre le dénouement de cette planète. Je n’en dit pas plus pour éviter le spoil.

Coté gameplay, c’est du halo. Même si Bungie a ajouté quelque petit truc asses intéressant à la recette comme des packs de spécialisation. Par exemple il y a des packs « sprint » pour pouvoir courir plus vite, des « jetpaks » pour envolé, ou encore des packs « d’invisibilité » et j’en passe. Ceci peuvent être actionné que une foie que la jauge pour ces packs est rechargé (en bas à droite de l’écran). Les missions sont beaucoup plus variées notamment grâce a des environnements beaucoup plus ouvert et à des phases de gameplay en véhicule aérien comme des hélicoptères ou des vaisseaux. Autre petite nouveauté sympa la possibilité de personnalisé (juste pour « l’esthétique ») son Spartan. A noté également quelque nouvelle arme comme un lance grenade et la possibilité de conduire n’importe quelle véhicule (sa va du chariot élévateur au camion).

Les graphismes de ce dernier volet sont, enfin, digne de la Xbox 360. Plus fin, des couleurs et des textures beaucoup plus réaliste et un univers magnifique. Les environnements sont très variée : on passe par la forêt, la ville et même l’espace. La seul remarque à faire est que le jeu a tendance à ralentir lors des « points de contrôle », mais rien de grave. La bande son est correct mais trop discrète à mon gout.

Passons au gros point fort de ce jeu : le multi. Celui ci est très proche de celui du précèdent opus (Halo odst). Comme d’habitude le personnage monte en grade au fil des partis. Beaucoup de mode en plus du fameux baptême du feu que l’on avait découvert encore une foie dans le précédent opus. Cependant la possibilité d’amélioré sont personnage avec des point récupérés en tuant les ennemis rajoute de l’intérêt à ce multi.

La duré de vie de la campagne solo est de à peu prés 6h. Le gros du jeu est donc le multi. Présent aussi les modes Forge et baptême de feu. En plus de tous cela, possibilité de faire la campagne en écran splité ou online.

En conclusion cet Halo Reach est une réussite, il a sut allié toute les ficelle des précèdent opus en rajoutant quelque nouveauté. Un vrai coup de cœur pour moi qui est fan de cette série.

19/20


Test Dj hero

Dj hero est un jeu musicale un petit peu particulier car au lieu de se prendre pour un rockeur devant votre écran avec une guitare en plastique, on se prend pour un dj international avec une platine en plastique devant son écran et mine de rien sa change beaucoup.
Après cette intro de folie, parlons de la réalisations. Pas toujours à la hauteur dans les jeux musicaux, cette foie si elle est présente avec un menu originale et des animations pendant « les concerts » réussites. En conclusion, du coté de la réalisation, DJ hero ne fait pas des merveilles mais reste honnête.
Passons à la chose la plus intéressante, c’est à dire le gameplay. Le principe est très simple mais super fun. En plus des petits ronds de couleur habituel (qui sont cette foie ci au nombre de 3), il y a le cross-fader qui vous permet de passer d’une piste à l’autre sans aucun souci et ça c’est excellent. Bon, ok, j’avoue qu’il y a un petit temps d’adaptation avant de s’éclater vraiment. C’est pour cela que freestyle game a introduit des petits tutos asses très bien fait pour apprendre les bases.
La durée de vie de ce jeu c’est sa Playlist. De ce coté rien à dire, avec plus de 90 mix avec comme artiste Daft Punk, Eminem, Guorillaz et j’en passe, on à de quoi faire. De plus on peut créer ses propres set ou encore jouer en ligne avec des amies.

En conclusion Dj hero a sus me convaincre, surtout que l’on peut maintenant le trouver neuf pour 50euros.

18/20


Test Just Cause 2

Je dois dire tout d’abord que j’attendais ce jeu depuis un certain temps grâce à sa longue campagne publicitaire avec de nombreuse vidéo.

Je suis donc arrivés chez moi (après être passés à GAME l’acheter), j’ai allumé ma xbox et j’ai lancé le jeu. Ce qui ma tout de suite choqué ce sont les cinématique d’introduction que je trouve « horrible » (très déçue en comparaison à GTA 4 qui est pourtant sortie il y a deux ans). Bon, malgrès ces cinématiques, les graphismes de ce jeu restent superbe grâce à Panoa (l’ile du jeu) avec tous ses environnements variés (d’un chalet montagnard à des maisons dans le désert en passant par les buildings et les plateformes pétrolières) même si au sol, les textures des routes sont tout simplement ratés. En effet, ces routes sont super propre alors qu’il devrait y avoir des petites salissures, et bas nan!! Autre petite déception, le peu de circulation, même si je peu comprendre car la carte est vraiment immense. Quant à la bande son, je la trouve asses bien réussis avec la radio locale qui raconte les dernières nouvelles. Même si encore une foi, on regretra l’absense de radio musicale (contrairement à GTA 4).

Passons maintenant un petit peu au gameplay. De ce cotés rien à dire, c’est d’ailleur le gros point fort de ce jeu. Le « combo » grapin/arme est tous simplement génial. On peut s’amuser à attacher un ennemie à sa voiture, vous l’entendrez crier. Par contre, j’ai était surpris par la difficultés à tuer des ennemis. Cela n’est pas vraiment un problème dans la mesure où Rico, notre héros a lui aussi une très bonne santés.

Je ne souhaite pas m’attardais sur le scénario qui est très moyen, en grande partie à cause de ces cinématiques ratés.

Du cotés du contenue, une bonne surprise car en plus de toute les missions, il y à de superbe contre-la-montre en avion. En plus, on passe énormément de temps à se balader. Dans l’ensemble, ce jeu propose une longue aventure mais malheureusement trop répétitive. Les missions sont toujours sur le même « shéma »: Enmener un technicien à un endroit de la base en tuant les snipers et les artilleurs, puis pendant que le technicien pirate l’ordinateur centrale, vous devrez le défendre des vagues d’ennemies avec une tourelle. Et enfin, vous devrez tuer le chef de la base qui sera dans un véhicule.

En résumé, ce Just Cause 2 s’en sort pas mal malgrès ses défauts grâce à cette immence ile de Panao entièrement ouverte.

14/20